Biographie

 

Jean-Luc bébé !En 1957, les Soviétiques envoient leur Spoutnik à la conquête de l'espace. La même année, le 9 mars exactement, Lucienne et René Fonck donnent naissance à Jean-Luc dans une clinique d'Arlon. Point commun entre les deux événements ? Aucun. Mais il fallait bien commencer l'histoire de Sttellla par quelque chose. Donc voilà...

 La véritable histoire, celle qui figure dans toutes les encyclopédies Rock belge, du moins s'il en existe, débute le 14 mars 1975. Nous sommes à l'institut Berkendael, une école aux briques tristes et aux élèves fanfarons situés à quelques pavés de la prison de Saint-Gilles. Berkendael a monté un truc un peu pompeux baptisé Transmondialmusic. Jean-Luc ne sait jouer d'aucun instrument mais il se produit quand même avec un groupe dans lequel on trouve une certaine Mimi Crofilm. Aujourd'hui, cette performance, offerte dans un local de géographie, fait l'objet de la même passion que celles suscitées par le premier gig de U2 en Belgique en 79, au Klacic, ou celui du Velvet Underground à la Factory de New York, dix ans plus tôt. Autrement dit : personne, ou presque, n'y était mais tout le monde aurait bien voulu.

 Surpris de se sentir aussi à l'aise sur les planches, Jean-Luc poursuit l'aventure en multipliant les prestations avec son groupe Sttellla. Pourquoi Sttellla ? "Parce que la bière", a-t-il déjà répondu dans un million d'interviews. Après avoir écumé les arrière-salles de café, les maisons de jeunes et de moins jeunes, les fêtes de quartiers et les quartiers en fête, Sttellla sort son premier 45 tours auto produit : "Jane te crois plus / WC 55", un collector aujourd'hui.

"Pouet-Pouette", 33 tours auto produit de dix-neuf titres, sort en 78. Comme on dit dans ces cas-là, Sttellla impose d'emblée son style. Un style drôle, sans prétention et sans comparaison même si les critiques de l'époque citent souvent comme références Gruppo Sportivo, Au Bonheur des Dames, Boby Lapointe voire le Grand Jojo. On n'invente rien...

Comme vous et moi, le couple Jean-Luc/Mimi doit aussi manger. S'ils boivent beaucoup avant et après leurs concerts, les membres de Sttellla travaillent encore "normalement" pour remplir leur frigidaire. Jean-Luc et Mimi entrent dans la grande famille des fonctionnaires. Jean-Luc bossera au ministère de la Justice (normal quand on fait ses classes secondaires près d'une prison) avant de découvrir les multiples avantages des congés sans soldes renouvelables.

Les calembours et les arrangements minimalistes étaient déjà présents sur "Pouet-Pouette". Ils sont légion sur "Fuite au prochain lavabo", deuxième effort discographique de Sttellla paru en 1985 et toujours auto produit. On y trouve notamment "Le père Noël", "Non!Non!Jean-François" et le prémonitoire "Lady Di va faire dodo".

Dans la foulée, Sttellla repart en tournée. Sttellla est un groupe de pression (facile, facile) et commence à faire parler de lui à l'étranger : la France d'abord, le Québec et la Suisse ensuite. Lors d'un after show chaud à Montréal, Jean-Luc, Mimi et leur synthétiseur Casio rencontrent François Hadji-Lazaro des Garçons Bouchers et signent sur le label indépendant Boucherie Productions en 88. Boucherie Production publie un an plus tard "Sttellla", une compilation réunissant des titres de "Fuite au prochain lavabo" et du double 45 tours "Les poissons s'en fishent et les pieds s'en footent" paru en 88.

Bénéficiant de l'expérience et du réseau de distribution de Boucheries Productions, Sttellla met la pression et passe à la vitesse supérieure. Tournées, Clips ("Non! Non! Jean-François"), festivals (printemps de Bourges, festival international de Montréal,...), enregistrement de nouvelles maquettes.

L'album "L'avenir est à ceux qui s'éléphanteau" sort sur Boucherie Productions en 1990. La voix de Mimi s'est affirmée. Jean-Luc a peaufiné ses textes et repousse à chaque fois les limites techniques de son synthé. Le style, lui, n'a pas changé. Calembours irrésistibles ("Quelle heure reptile?", "haute tension Léon" et "Boogie sonne le glas") se fondent sur des mélodies minimalistes truffées de boîtes à rythmes, de sonorités "cheap" et de choeurs des bidous-bidets qui sont à Sttellla ce que les Clodettes furent à Claude François. Comme ce fut déjà le cas pour la compilation "Sttellla", les critiques dithyrambiques en France. Des monuments comme "Best", "Oxygen" ou "Rock & Folk" chroniquent "L'avenir est à ceux qui s'éléphanteau", ce qui ne s'était plus vu pour un artiste belge chantant en français depuis Soeur Sourire.

Suivent alors deux années durant lesquelles le duo parcourt les routes de Francophonie dans une petite auto. Au hasard de leurs pérégrinations scéniques, ils sont rejoints par Noir Désir en fin de concert mémorable à Bordeau, par Sara Mandiano qui chante avec eux "j'ai des doutes" à Montréal, ou encore par le fidèle François Hadji-Lazaro qui joue de la cornemuse avec Sttellla à Bruxelles.

Sans prendre le temps de se reposer, Jean-Luc Fonck attaque l'écriture du nouvel album de Sttellla. Il n'a pas l'occasion de prendre des vacances mais il y pense. La mer, la plage, le soleil, la sangria, les pralines, les taureaux en plastiques avec un trou dans le dos pour mettre des cure-dents, la crème à bronzer, les castagnettes, les coups de soleil, les affiches de corrida sur lesquelles on peut mettre son nom, le flamenco, la cerveza, les tapas... Les vacances quoi! "Torremolinos", cette ville où il y a plus de Belges que d'Espagnols naît de son imagination vagabonde. C'est le tube. Le carton. Le jack-pot! Les radios le matraquent, les télés invitent Jean-Luc sur tous les plateaux et les charters font le plein pour la Costa Del Sol. Pour l'anecdote, on signalera que cette chanson, parmi les plus connues de Jean-Luc, ne comporte pas l'ombre d'un calembour ni le moindre jeu de mots !

"Torremolinos" paraît en 92 et sert de locomotive à l'album "Manneken pis not war/Faisez la mouche pas la guêpe", qui abrite d'autres perles précieuses, comme "Hélène aimait Alain", "Nagasaki ne profite jamais", "Brigitte Bardot danse le tango" avec Adamo "himself" en "guest star" ou encore "Parmesan autour de toi". Et Dieu sait si on en a parlé ! "Manneken pis not war/Faisez la mouche pas la guêpe" est certifié disque d'or en Belgique et la tournée de Sttellla, où le duo s'accompagne d'un groupe, attire plus de 35000 personnes rien que chez nous. Un triomphe qui s'exportera une fois de plus en France, en Suisse et au Québec avant de revenir pour un dernier concert en forme d'apothéose aux Halles de Schaerbeek. Le 5 décembre 1992, ils sont plus de 2500 à danser la polka avec Sttellla et Saint-Nicolas lors d'un show grandiose avec majorettes et multiples "Guests".

Comme Simple Minds après "New goldream" et Nirvana après "Nevermind", Sttellla sent la pression peser sur les épaules. Après la parenthèse "Le meilleur du best of des plus grands greatest hits de Sttellla" en 93 qui, comme son titre le laisse supposer, constitue 'Le meilleur du best of des plus grands greatest hits", Jean-Luc Fonck se retire pour quelques semaines dans une retraite boisée des Ardennes belges. Désormais saul dans la vie, mais pas pour longtemps, il s'attaque à son nouvel opus qui sera produit par Christian "Dieu" Martin qui avait déjà bossé sur "L'avenir est à ceux qui s'éléphanteau".

Sorti en septembre 95, "The dark side of the moule" n'est pas un hommage à l'oeuvre mythique de Pink Floyd mais bien un nouvel album de Sttellla placé sous le triple signe de la famille, de l'amitié et des retrouvailles. Papa Fonck crie "Salope" sur "Robert et Cathy". Maman Fonck chante, et très bien du reste, "Gernaine". D'ailleurs, elle (la maman, pas "Gernaine") volera la vedette à son fiston lors de plusieurs concerts de la tournée qui va suivre. Mais Jean-Luc n'a pas invité que ses parents sur "The dark side of the moule". Ses copains, et ils sont nombreux, ses copines, elles le sont aussi, ont participé d'une manière ou d'une autre, à l'enregistrement. Mimi chante sur plusieurs titres. Benoît Poelvoorde, Eric "Priba 2000", Perry Rose, Jeff Bodart, les Bidous-Bidets, et on en passe, sont notamment crédités.

Jean-Luc qui oeuvre désormais en solo sur scène, commence par une mini-tournée en Suisse avant de squatter un cabaret parisien pour une vingtaine de concerts en novembre et décembre 95. A Paris, ils appellent ça un "One Belg show". Jean-Luc appelle ça une fiesta. Quant à nous, on parlera simplement d'une réussite.

La "Dark side of the moule tour" va jouer les prolongations, s'arrêtant partout où se dresse un chapiteau, des médiatiques Francofolies de Spa qui lui feront sa Fête en juillet 96 à Forest-National pour l'anniversaire de Radio 21, en passant par... tout où il est passé. Des chiffres ? En deux ans, Jean-Luc aura saoulé, fait rire, tapé dans les mains, crier "salope" ou "connard" à plus de 120000 personnes rien qu'en Belgique. Pour elles, et pour les autres, le témoignage live "Huy Chimay, Sete Maredsous, Troyes Caen Paris Orange. Quelle belle tournée" parut en octobre 97. Et c'est vrai qu'elle fut belle cette tournée...

L'album de cette tournée qui l'a vu passer par Mons et Barvaux (entre autres), fait un carton ; J-L devrait d'ici peu imiter J-C et transformer le carton en or... Mais shhttt, le disque d'or...

 C'est aussi en 1997 que Jean-Luc rejoint la joyeuse équipe de Jacques Mercier dans 'le jeu des dictionnaires et la semaine infernale', émission radio quotidienne à ne pas rater où il nous délivre des définitions de mots surréalistes, souvent illustrées par des petits contes truffés de jeux de mots hilarants ; avec lui, c'est sûr, le conte est bon !

 En 1998 il déterre la hache de guerre à la morosité en sortant l'album '' Il faut tourner l'Apache''. Toujours merveilleusement produit par Christian Martin, cet album contient les tubes ''Ah ah ah ah ah années 80'' et '' De James Bourg à Gainsbond''(Bonjour les filles !) ; tout le monde veut le sien, carquois qu'on en pense, indien vaut mieux que deux tu l'auras ; les ventes montent donc en flèches et il est rapidement disque d'or lui aussi...

 La ''Tournée l'Apache'' qui suit l'album est une fois de plus phénoménale, Jean-Luc et sa petite tribu, puisqu'il est maintenant accompagné sur scène par Laurence Gazon (Quels costumes, on se demande qui Laurence d'Art habille !) aux claviers et par Philippe Corthouts aux guitares, banjo, mandoline et pedal steel-guitar, sèment la joie et la bonne humeur partout et même ailleurs, jusqu'aux Etats Unis ! Voir à ce sujet la cassette VHS réalisée par Didier Verbeek ''STTELLLA EN AMERIQUE'' où on peut voir des gens se marrer et faire des farandoles alors qu'ils ne comprennent pas grand chose (c'est le moins qu'on puisse dire ! ) aux paroles du Grand-Chef Jean-Luc...

 ... Jean-Luc Manitou de main de Maître et le prouve encore en composant, toujours en 1998, toutes les musiques du premier album de Bla Bla (marionnette très populaire en Belgique), c'est un véritable triomphe et le disque se couvre d'or en à peine trois mois ! C'est Bernard Halut qui a écrit les paroles de cet album. L'année suivante, la même équipe sortira le deuxième album de Bla Bla.

 En 2000, notre grand Gourou continue à mettre tout le monde dans sa poche, en participant plus qu'activement à l'émission hebdomadaire ''les @llumés.be'', produite par Leslie Cable. Avec Christian et Claude Martin, ils y forment LE trio de l'année, j'ai nommé ''Jean-Luc et les Doubles Slaches !'' Ce Boys Band décalé interprète toutes les semaines une nouvelle chanson spécialement composée par Jean-Luc pour l'émission (faut le faire !), comme si ça ne suffisait pas (avec lui, on n'en a jamais assez !) il nous ravit en début et en fin d'émission avec deux sketches, les délirants ''mets ta ceinture'' où apparaissent les fantastiques frères Martin, et parfois d'autres invités, comme la très rigolote Marie de Team for Action !

L'émission fait un malheur, et comme le malheur de personne fait le bonheur de tous, elle est reconduite l'année d'après ; ce qui n'empêche pas notre infatigable Jean-Luc de sortir un nouveau joyau du Rock & Roll belge et international, l'album ''Un Homme Avec Un Grand H Au Pays Des Prises De Tête''. Pour ce disque, comme pour la tournée qui le suit, le trio est devenu quatuor grâce à l'arrivée de Delphine Druet et son violon magique ! Le succès est bien sûr toujours au rendez-vous (ah non peut-être !). Grosse nouveauté lors des concerts de cette tournée, Jean-Luc et Christian Martin présentent ''Le Complètement J-T'' sous-titré ''Le Journal Des Saouls Et Des Malentendus'', film d'une vingtaine de minutes, chaque fois différent, tourné et monté le jour même grâce à l'aide précieuse d'Isabelle Soumeryn-Schmidt, mieux connue en fin de tournée sous la charmant nom de Poupette ! Le public raffole de ce J-T complètement disjoncté !

 Le 9 Mars, pour son 45ème anniversaire, 3500 personnes sont venues déguisées pour lui faire la fête lors d'un concert plus que mémorable... Jean-Luc n'en est toujours pas revenu !

 En 2002 est sorti le troisième album de Bla Bla, l'excellent ''Les Zozos'' dont les musiques sont toujours composées par Jean-Luc... On se demande quand il se repose, puisqu'en même temps il continue à participer aux ''@llumés.be'' dont c'est la troisième saison, tout en écrivant, depuis septembre, ''Mon Beau Zapping'' une rubrique hebdomadaire (et poilante !) dans le ''Télémoustique''.

 Ce n'est pas encore en cette année 2003 que Jean-Luc compte se reposer... En effet, en plus des ''Mon Beau Zapping'', des sketches et nouvelles chansons pour les @llumés et de ses interventions, une à deux fois par mois, dans ''Le Jeu Du Dictionnaire Et La Semaine Infernale'' Il nous a offert, sous la forme d'un feuilleton dans le quotidien ''La Dernière Heure'', sa première Nouvelle, furieusement surréaliste, : ''Il ne pleut jamais dans les aquariums''...

Fin de l'année 2003, qui, on s'en souvient, a vu la parution du premier recueil de nouvelles de Jean-Luc , " HISTOIRES A DELIRE DEBOUT " parus chez Casterman dans la collection " C’est pour Offrir " dirigée par Philippe Geluck, excusez du peu…Un double CD/DVD intitulé – à juste titre – " DOUBLE " est également sorti, avec en audio un Best Of STTELLLA +des nouveaux titres + des nouvelles versions d'anciennes chansons, et en vidéo, un Best Of des images comprenant des ''Mets Ta Ceinture'',, des ''Complètement J-T'' etc. Quelle belle année 2003 nous avons eu là ! ! !

 2004 voit la sortie du deuxième recueil de nouvelles " NOUVELLES HISTOIRES A DELIRE DEBOUT " ( ! ! !) toujours chez Casterman et toujours dans la collection de Philippe Geluck. C’est aussi l’année de sortie du quatrième album de Bla-Bla , un best of des meilleurs morceaux des trois premiers albums avec trois inédits. Fin de l’année 2004 voit la naissance de l’émission déjà culte: " La Télé Infernale ". Difficile d’oublier les visites infernales de Jean-Luc et Christian Martin ainsi que les pastiches de l’inspecteur Derrick….

Début de l’année 2005, une surprise : Jean-Luc au théâtre ! Pendant 25 représentations à guichets fermés au théâtre de la Toison d’Or à Bruxelles. " NOOOON PAS EUX ! " C’est le titre de la pièce mise en scène par Laurence Bibot. Jean-Luc a écrit le scénario. Les trois rôles sont interprétés par Christian Martin, Claude Martin et Jean-Luc Fonck. Un grand moment ! Molière s’est retourné plusieurs fois dans sa tombe. On espère qu’il est remis à l’endroit. Fin 2005 : La Télé Infernale a repris son rythme de croisière quotidien…

Nous voici donc en 2006. Les séquences dans la télé infernale (RTBF) et sur Betv se poursuivent…mais ce n’est pas tout loin de là : outre le quatrième recueil de nouvelles de Jean-Luc " Prochaine Histoires à Délire Debout " sort en mai 2006 – toujours dans la collection de Philippe Geluck " C’est pour offrir " (CASTERMAN), Jean-Luc et Christian Martin entrent en studio pour commencer en février le nouvel album de Sttellla. Celui-ci sera terminé début juillet… Ils ont bossé comme des malades et Christian s’est surpassé en tant que producteur et en tant que…bassiste !

Hé oui, sur l’album comme sur scène, Sttellla a un nouveau bassiste : le meilleur du monde ! Comme si ça ne suffisait pas, et qu’il y avait déjà dans Sttellla le meilleur guitariste du monde : Philippe " John Wayne " Corthouts, voici venir l’autre meilleur guitariste du monde : Léo Geraci et le meilleur batteur du monde : Marcus " Champollion " Weymaere ! Rien d’étonnant dès lors que l’album " LE PLUS BEAU JOUR DE MAGIE " soit vraisemblablement le meilleur du monde. Et quand je pense qu’on va retrouver tout ce beau monde sur scène, cela ne pourra qu’être la meilleure tournée du monde… en mieux, évidemment… Puisque Pierre Mercier, le meilleur tourneur du monde, Jean-Marc Closjans, le meilleur éclairagiste du monde (en plus d’être le meilleur ampèremètre/voltmètre du monde), Arto, la meilleure sono du monde et vous, le meilleur public du monde, seront/serez de la partie…. Vous trouverez toutes les infos sur les dates de la tournée sur le meilleur site du monde : celui-ci…avec le plus meilleur webmaster du monde : Gaëtan ! (NDLR : euh, c'est Jean-Luc qui a fait la bio, je n'y suis pour rien...)

L’album s’appelle " LE PLUS BEAU JOUR DE MAGIE ". Comme prévu, c’est le meilleur album du monde (en attendant le prochain). Il sort le 4 septembre 2007. A la même date que " STTELLLA BIO DE JEAN-LUC FONCK " le bouquin de Thierry Coljon (aux éditions Luc Pire)….comme le titre l’indique, c’est l’autre meilleure bio du monde. Quelques tubes sur l’album : " Marre des Bouchons " entre en play-list sur Bel-RTL, " Les Américains " sur Radio Contact et " La Main Verte " sur Vivacité… Et puis, la tournée…

Encore une fort bien belle tournée que ce Prestidigitatour… Celles et ceux qui y étaient vous parleront de délires, de rock, de pape rose qui joue de la guitare, de Cow-boy Rose ,de Maria Del Pérou , de Christian « Garcimore » Martin, de Ron Jérémy ,de Tutu rose… et de public rose… 

Si vous ne les croyez pas, allez jeter un œil dans la rubrique " photos ". 

Côté bouquins, " LE CONTRAT " – est sorti en août 2007.

Après une petite tournée au Québec (novembre 2007), toute l’équipe s’est retrouvée à l’Ancienne Belgique de Bruxelles (5 et 6 décembre) pour les deux derniers concerts mémorables qui ont fait l’objet d’une captation son + vidéo et qui ont donné naissance au déjà mythique « A.B.ROSE » (double DVD+ CD live)…. L’accueil est unanime à la majorité absolue … (comment ça ? Ca ne veut rien dire ! Regardez « A.B. ROSE » et vous verrez que c’est vrai !)

Nous voici en 2009. 

Un nouveau single vient de sortir pour fêter le début la nouvelle tournée ! Il s’appelle PLUS COOL QUE LE TITANIC. 

En attendant le prochain album studio et la prochaine tournée avec tout le groupe, Jean-Luc nous propose " ONE MAN CHOSE "… Mais qu’est-ce que c’est ?

C’est une tournée qui a commencé en juillet par un concert à PARIS et onze concerts à MONTREAL et qui s’est prolongée jusque fin 2010. Le principe : Jean-Luc, seul sur scène chante et joue de la guitare, du synthé, du Theremin et de diverses percussions… / Christian Martin, à partir de la table de mixage, chante, joue de diverses percussions et…. Mixe. Les titres joués et l’ordre dans lequel ils le seront sont tirés au sort chaque soir… ONE MAN CHOSE, c’est quelque chose ! Un spectacle complètement déjanté plein de surprises… 

Il y aura en tout 72 ONE MAN CHOSE ! ! ! Près de 50.000 spectateurs ! ! ! Allez… encore un succès…

2010 , c’était aussi l’année des 35 ans de STTELLLA (le 14 mars).

N’oublions pas les nombreuses pubs radio et télé et la participation théâtrale de Jean-Luc au désormais culte « GO HOME » de Jacques Mercier.

Le cinquième recueil de nouvelles : " HISTOIRES ALLUMEES " est sorti début janvier 2011 et ça se passe à merveille...

Pendant ce temps-là, Jean-Luc continue ses participations à deux émissions radio de façon hebdomadaire… tous les mardis matin , Jean-Luc raconte un rêve imaginaire sur Vivacité (nous allons y revenir plus tard) et tous les dimanches, il fait partie de la joyeuse bande de Bel RTL Comédie…(nous allons aussi y revenir plus tard) 

Pendant ce temps-là, Jean-Luc prépare un spectacle pour enfants… Le spectacle s’appelle FEE UN VŒU. 

C’est une comédie musicale – paroles, musique et scénario : Jean-Luc - (il y a donc un CD) interprétée avec Brio par Camille de Leu et Odile Matthieu (que Jean-Luc a rencontrée lors des émissions Bel RTL Comédie). 

La mise en scène est signée Nathalie Uffner. 

FEE UN VŒU est un succès : plus de 7.000 petits et grands auront assisté aux spectacle rien qu’en décembre 2011.

Début 2012 sort le sixième bouquin de Jean-Luc. Ca s’appelle « REVEVEILLEZ-MOI » et c’est une compilation des rêves qu’il raconte tous les mardis matins sur Vivacité (nous allons encore y revenir plus tard) 

Le livre est un succès… 

Pendant ce temps, là, Jean-Luc continue ses émissions à la radio… 

En juin 2012, Jean-Luc propose un spectacle qui ne devait avoir lieu qu’une seule fois… 

Jean-Luc raconte ses rêves en public au Théâtre de la Toison d’Or… c’est à mourir de rire…(on va encore y revenir) 

Dans un autre registre, Radio Canada propose à Jean-Luc de reprendre un morceau de la chanteuse Barbara…l’idée est étrange, mais amusante… C’est de là que vient cette reprise très très personnelle du morceau LES INSOMNIES… 

La fin d'année 2012 est particulièrement chargée pour Jean-Luc.

Voici une liste de tout ce qui se passe et de tout ce qui va se passer :

Tout d'abord, il y a FEE UN VŒU qui a repris pour une jolie série de représentations un peu partout en Belgique avec à nouveau une vingtaine de représentations en fin d'année au théâtre de la toison d'or à Bruxelles... 

Les dates du nouveau spectacle de Jean-Luc " JEAN-LUC FONCK RACONTE SES RÊVES...LE SPECTACLE " commencent a s'accumuler...Jean-Luc fera tourner ce spectacle jusqu'au début 2014 

Pendant ce temps-là, il continue ses participations hebdomadaires a bel RTL comédie (le dimanche) et au 8/9 de Vivacité (tous les mardis matins) 

On vous l'avait déjà annoncé mais c'est chose faite : en ce début du mois de novembre 2012, un groupe suédois, REDNEX, connu mondialement depuis le tube planétaire COTTON EYE JOE, sort son nouveau single... Le morceau s'appelle THE END...le plus drôle dans l'histoire c'est que le morceau de Rednex est une reprise d'un morceau de Sttellla...dingue!!! 

Au départ, le morceau s'appelait GERNAINE et il était chanté avec brio par Lucienne, la maman de Jean-Luc, sur l'album de Sttellla " The Dark side of the moule "..sorti en 1995...incroyable!!!

Avant la fin de l'année jean Luc a participé à deux soirées exceptionnelles aux côtés de toutes une bande d'humoristes... Le thème, l'égalité entre les hommes et les femmes... 

Enfin… pour finir l'année en beauté jean Luc a rejoint l'équipe des nouvelles de l'espace de jean-louis leclercq pour 10 représentations...

Le septième bouquin de Jean-Luc : « REVEVEILLEZ-MOI ENCORE » est sorti en février 2013…La tournée de spectacles solo « Jean-Luc Fonck raconte ses rêves…le spectacle… » est un véritable carton…plus de 75 dates en tout!
Fee un voeu a continué d’être joué aussi jusque fin 2013…
Jean-Luc continue également ses chroniques radio…
Jean-Luc a participé à l’enregistrement du nouvel album du Grand Jojo avec lequel il chante en duo un monument: PLEIN COMME UNE ANDOUILLE…il faut aller voir le clip sur Youtube…ça vaut la peine.

En janvier 2014 sort le 8ème bouquin: "ARRETE ARRETE TU MAITRANK"
Le treizième album de Sttellla : OUNNE DOSSE TREIZE…est sorti…le bon accueil est unanime…
Un premier single : COMMENT ON FAISAIT AVANT commence à tourner sur les radios…
Le prochain single : I PREFER CHANTER IN FRENCH est sorti fin mai 2014
La tournée des 40 ans LE GRABATOUR bat son plein! Les dates s’enchaînent et les succès aussi…
40 ans après son premier concert en 1975, sttellla n’a rien perdu de son énergie et de son délire…

Le GRABATOUR a été un carton…plus de 100.000 personnes y ont assisté avec, en apothéose, un concert sold out à l’Ancienne Belgique et un grand final qui aura lieu dans le cadre de Mons 2015 et de l’ouverture du Doudou à Mons.

Le 9ème bouquin « DREAM…DREAM…QUI SONNE A LA PORTE DE MON REVE » est sorti fin 2014

Jean-Luc a continué, entre les concerts du GRABATOUR et les séquences à la radio, à enchaîner les représentations de « JEAN-LUC FONCK RACONTE SES REVES….le spectacle »…

Nous sommes en décembre 2015…

Qu’est-ce qui est prévu pour la suite…
Les chroniques radio sur Vivacité continuent tous les vendredis matins…
Jean-Luc y interprète en direct une chanson inédite (paroles et musique) avec les quatre mots imposés par un(e) auditeur(trice) le lundi, le mardi, le mercredi et le jeudi…Tout un programme…

Mais ce n’est pas tout…loin de là…
Début janvier 2016 est sorti le premier extrait du nouvel album de Sttellla dans les bacs depuis mars 2016…

Jean-Luc a continué, entre les concerts du GRABATOUR et les séquences à la radio, à enchaîner les représentations de « JEAN-LUC FONCK RACONTE SES REVES….le spectacle »…

Le nouvel album : « REGRATTE-MOI DANS LES YEUX » est sorti en mars 2016… La TOURNEE OLE OLE bat son plein… les dates s’enchaînent depuis le 6 mars… C’est sans doute une des plus grosses tournée du groupe…
Le nouveau bouquin de Jean-Luc « LES HOMMES PREFERENT LES GROTTES » (déjà le dixième) est sorti en août 2016…
Les chroniques radio continuent sur Vivacité pour la cinquième année consécutive.
Les 60 ans de Jean-Luc ont été fêtées le 9 mars 2017 à L’Ancienne Belgique de Bruxelles devant une salle comble et comblée…

Nous sommes en avril 2017.

La tournée Olé Olé de Sttellla va se poursuivre jusqu’en octobre/novembre 2017.
Le prochain bouquin (le 11ème) de Jean-Luc est prévu pour début 2018.
Après, ce sera le quinzième album studio de Sttellla…après, une nouvelle tournée…

Et après?

On verra!

Sur base des propos recueillis par Luc Lorfèvre, complétés par Dan Warnant et Jean-Luc Fonck.